Si vous ne voyez pas correctement ce message, rendez-vous à l'adresse suivante :
http://www.dunkers.fr/Newsletter-i17.html

Les Dunkers de Nanterre

Dunkers News

Newsletter de Mai 2013

Flash info

Bercy, c’est dimanche…

Dans quelques jours, c'est la grande finale.
Afin que le temple du basket national se transforme en « Vert-cy », faites savoir autour de vous qu’il reste encore quelques places pour la grande finale. Deux places côté Dunkers au 07 60 84 40 02 puis les derniers billets sont en vente au siège de la JSFN / 14 avenue du Maréchal Joffre.
Réservations au 01 47 24 31 85.

… et Cerdan, c’est dès samedi

Avant les pros, les supporters iront sur le terrain pour un désormais traditionnel match amical entre les Dragoons et les Dunkers.
Le match aura lieu samedi 4 mai à 16h à Levallois, Palais des Sports Marcel Cerdan, 141, rue Danton.
Vous êtes évidemment bienvenus. Si cela vous tente (comme joueur ou comme spectateur), merci de confirmer votre présence par mail à l’adresse contact@dunkers.fr

MVP de la saison 2012-2013 : Trenton Meacham

Le choix était difficile tant la force de Nanterre repose avant tout sur le collectif et tant les joueurs ont tous su se mettre au diapason. Mais il fallait un MVP de la saison 2012-2013 et c’est à vous qu’il revenait de le désigner.
Vos votes se sont majoritairement portés sur Trenton Meacham, avec plus de 52 % des voix. David Lighty, arrivé deuxième, a recueilli un peu plus de 30 % de vos suffrages.
Félicitations à Trenton qui a reçu son trophée, juste avant le coup d’envoi du match contre Strasbourg, des mains de 3 Dunkers comme d'habitude, cette fois : Sylvie, Yann et Sébastien. Et félicitations à tous les autres pour leur remarquable saison.

Dunky, Mascotte Vraiment Parfaite

Vous l’avez également vu avant le début de Nanterre-Strasbourg. Nous avons également souhaité saluer Dunky, avec la remise d’un trophée de la Mascotte Vraiment Parfaite (MVP). Trophée lui aussi amplement mérité, Dunky ayant assuré l’ambiance pendant toute la saison. Chapeau et encore merci à lui !

Pascal Donnadieu, coach de l’année pour Catch & Shoot

Récompenses toujours. En attendant la remise des trophées LNB de l’année, coach Pascal a déjà été élu entraîneur de l’année par la rédaction du site Catch & Shoot, devant Vincent Collet et Christian Monschau.
Bravo à notre coach, dont la reconnaissance honore l’ensemble du club et récompense de nombreuses années de travail, du plus petit au plus haut niveau du basket français.

Belle ambiance le 16 avril pour l’atelier basket équipe Pro-Dunkers

Vous êtes venus nombreux participer à l’atelier basket autour de l’équipe Pro, mardi 16 avril dernier. Comme d’habitude, tout s’est déroulé dans une bonne ambiance, un mini-tournoi et un pot de l’amitié ayant conclu cette sympathique séquence.
Vous pouvez retrouver photos et vidéo de l’événement sur le site de l’association (www.dunkers.fr).
Encore merci aux joueurs et à l’ensemble du staff d’avoir permis l’organisation de cette agréable rencontre avec les supporters.

Jolie fin de saison pour les Espoirs

Après une période difficile, l’équipe Espoirs de la JSFN a su conclure en beauté, en enchaînant trois succès à Boulazac (68-74), contre Strasbourg (67-64) et à Limoges (84-95).
Ces victoires permettent au club d’accrocher une honorable 13ème place au classement final du championnat Espoirs. Bravo à l’équipe pour cette belle fin de parcours !

PRO A : MAGIQUE ! NANTERRE A BERCY ET EN PO !

Ils l’ont donc fait ! A la fois en coupe et en championnat ! Encore une fois, rendons-nous bien compte du miracle que constitue, année après année, le parcours de plus en plus époustouflant de notre équipe, petit poucet de la Pro A en termes de moyens financiers. Et, juste pour le plaisir, revenons sur ces dernières semaines.
Mardi 9 avril, quelque 150 Nanterriens ont déboulé à Boulogne pour pousser leurs joueurs au moment de passer la dernière haie avant Bercy. De fait, la haie était haute car, si Boulogne est un pensionnaire de Pro B, ce club avait déjà poussé dehors Nancy, Cholet et Strasbourg et comptait bien ajouter la JSFN à son tableau de chasse sous l’impulsion de son jeune « phénomène » Mouhammadou Jaiteh. Hélas pour les Boulonnais, les verts et blancs n’étaient pas d’humeur sentimentale et ont bien su museler le MVP français de Pro B, qui ne terminera la rencontre « qu’à » 10 points et 6 d’évaluation. Au final, malgré un Jonathan Rousselle très en verve et en dépit d’un retour au score dans le troisième quart temps, les hommes du Pas de Calais n’ont jamais vraiment semblé en mesure de dominer des Nanterriens sûrs de leur fait et constamment en tête au cours de la rencontre. Comme d’habitude, la victoire (70-86) a été collective, mais les prestations de Juan Palacios (22 d’évaluation face à Jaiteh), Trenton Meacham et David Lighty sont à saluer. Le long retour vers Nanterre a donc été doux pour supporters, joueurs et staff qui se sont essayés au Harlem Shake (voir le site du club en cliquant ici). Après 2007 et 2011, Bercy s’offrait de nouveau à la JSF !
Plus que jamais avant d’accueillir Le Havre, samedi 13 avril, pour le compte de la 27ème journée de Pro A, la bande à Pascal apparaissait comme l’équipe en forme de la Ligue. Les pensionnaires du Saint-Thomas Basket demandaient néanmoins à voir avant de croire à cette flatteuse réputation. De fait, ils virent, surtout en première mi-temps, un jeu d’attaque très léché (et parfois un peu « fou ») sous la houlette d’un Chris Oliver qui semblait alors ne rien devoir rater : 53-38 à la pause, l’écart semblait fait. En deuxième période, la mécanique paraissait moins bien huilée, les Normands tentaient de répliquer, menés par un Bernard King aussi roublard qu’efficace. Néanmoins, la JSF n’a jamais vraiment douté, une formidable série de Stephen Brun (14 points de rang) douchant les derniers espoirs havrais. Au buzzer, le panneau du PdS affichait 92-85 pour les locaux.
La belle série Nanterrienne devait s’achever le 20 avril à Boulazac, sur le parquet d’un BBD en lutte pour sa survie en Pro A. Les choses avaient pourtant plutôt bien commencé pour les verts et blancs, qui ont viré en tête à la mi-temps (41-34). Hélas, en seconde période, l’attaque de Nanterre s’est grippée (20 points seulement) et, portés par un Amadi Mc Kenzie en grande forme (17 points, 14 rebonds, 2 passes décisives), les locaux sont parvenus à enflammer le Palio. Après l’ASVEL et Roanne, c’est donc la JSFN qui a fait les frais de la révolte (trop) tardive des hommes du Périgord.
La soirée du 27 avril au Palais des Sports fut un peu paradoxale puisque, même si des Strasbourgeois solides emmenés par leurs hommes forts (Ricardo Greer et Alexis Ajinça) ont confirmé leur statut de « bête noire » de la JSFN, l’essentiel était ailleurs : après la lourde défaite d’Orléans à Cholet, Nanterre était mathématiquement en play-offs (Jamil avait d’ailleurs vendu la mèche dès la mi-temps).
Dans ces conditions, le revers final à Limoges (73-62), mardi 30 avril, n’était qu’anecdotique, le club ayant légitimement l’esprit tourné vers les échéances futures.
Nanterre finit son parcours en saison régulière à la 8ème place et n’est donc toujours pas en vacances... pas plus que ses fidèles supporters ! Let’s go !

David Bonnet

MAI : MOIS BONUS OU MOIS APOTHEOSE ?

Le mois de mai, véritable « bonus » par rapport aux objectifs de début de saison, pourrait marquer l’histoire du club, entre conquête d’un trophée national majeur et participation, pour la première fois, de la JSFN aux play-offs de la Pro A.
Dimanche 5 mai, nos joueurs fouleront donc le parquet de Bercy pour une finale de la Coupe de France qui s’annonce explosive, face à nos « chers » voisins du Paris-Levallois.
Certes, après un début de saison très prometteur, le PL est en plein doute, sortant d’une terrible série de six défaites d’affilée en championnat – dont, en dernier lieu, un cinglant 94-67 à Orléans. Certes, ces derniers temps, les derbys réussissent plutôt bien à Nanterre, qui a remporté les deux face-à-face de cette année et qui compte quatre victoires sur les cinq confrontations de ces deux dernières saisons (dont une victoire en Coupe de France 2011-2012)
Néanmoins, les verts et blancs auraient tort de croire l’affaire pliée d’avance : d’une part en raison de la qualité intrinsèque de la troupe de Christophe Denis, qui regorge de joueurs de grand talent (Sean May, Jawad Williams, Antoine Diot, Andrew Albicy, John Cox…) ; d’autre part, du fait de la motivation d’un effectif qui a abordé cette saison avec la ferme intention de remporter au moins un titre national… et qui, malgré ses déconvenues, peut encore y parvenir, sur un match, face à la JSF. Les Nanterriens devront donc se surpasser, sur le terrain et dans les tribunes de l’immense arène, afin que le rêve devienne réalité.
Puis, après une semaine de relâche, les joueurs auront à affronter, en quart de finale du championnat, le BCM Gravelines-Dunkerque au meilleur des trois matchs : l’aller au Sportica le lundi 13 mai, le retour au Palais des Sports mercredi 15 mai et la belle éventuelle dans le Nord… samedi 18 mai (date qui permettrait un déplacement de masse des supporters Nanterriens chez nos amis les Irréductibles du BCM !).
C’est peu dire que la tâche sera rude pour la JSFN. L’équipe de Christian Monschau est très bien armée dans tous les domaines, avec notamment le formidable Dwight Buycks à la mène, Yannick Bokolo à l’arrière, ou encore le probable futur NBAer Ludovic Vaty dans la raquette (sacré meilleur joueur de la dernière Leaders Cup). Les Nordistes ont dominé la saison régulière et ont également remporté la Leaders Cup. Ils se présentent donc logiquement comme les favoris n° 1 pour décrocher la timbale. Comme si cela ne suffisait pas, les Maritimes ont encore faim de titres, n’ayant encore jamais été sacrés champions.
Malgré le magnifique succès de la JSF au Sportica lors de la phase retour (que nos futurs adversaires n’ont certainement pas oublié), une qualification serait donc un véritable exploit, probablement le plus grand de l’histoire du club. Mais avec notre formidable équipe, sait-on jamais… Les supporters, Dunkers en tête, ont, en tout cas, le devoir d’y croire et de porter les joueurs au-delà de leurs limites !

David Bonnet

DICO-BASKET

Dans cette newsletter de mai, nous vous proposons de revenir aux sources du jeu en reprenant les bases :
une équipe = a team
un entrainement = a training
un entraîneur = a coach
s’entrainer = to practise ou to practice
les joueurs = the players
un arbitre = a referee. On notera que, pour la FIBA, le referee est le premier arbitre, l(es) autre(s) prenant le nom de umpire. Alors que, en NBA, on parle respectivement de crew chief et de referees.
un adversaire = an opponent
le gagnant = the winner
le perdant = the loser

Sylvie Bonnet

LE QUIZ DU MOIS

Le club de Nanterre est sous les projecteurs cette année (sauf ceux de Sport+ ...) ! Mais connaissez-vous bien la JSFN ? Là encore, revenons aux bases.

1- Que signifient les lettres JSFN ?
a) Jeunes Sportifs des Fontanots de Nanterre b) Jeunesse Sportive des Fontenelles de Nanterre c) Juniors Spécialistes des Fontaines de Nanterre


2- En quelle année a été fondé le club ?
a) 1987 b) 1927 c) 1947



3- En quelle année le club est-il monté en PRO B ?
a) 2004 b) 2007 c) 2011





Réponses :
1- b) La Jeunesse Sportive des Fontenelles de Nanterre a été créée dans le quartier du Plateau de Nanterre.

2- b) Et oui, le club a déjà 86 ans et pas une ride !
3- a) L’année 2004 est l’année de la montée en PRO B ; 2007, c’est l’année de la première finale en Coupe de France ; et 2011 correspond à l’année de la montée en PRO A.


Sylvie Bonnet

Conformément à la loi informatique et libertés du 06/01/1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification sur les données vous concernant. Pour vous désabonner, rendez-vous dans Mon compte sur le site des Dunkers et cliquez sur "Désinscription de la newsletter".

Mentions légales